Pour reprendre tout doucement le rythme, je vais vous montrer les petits cadeaux de ma copine épistolaire Ariane, je vous en avais déjà parlé il y a quelques temps dans le message de la pochette "Ariane". Je la connais depuis le mercredi 11 novembre 2015, lorsque je cherchais un numéro de la revue coudre c'est facile... Cette histoire aurait pu en rester là, tout simplement, mais comme elle avait été super sympa de m'envoyer le courrier avant même  le paiement, je voulais lui montrer ce que j'avais fait et voilà comment a commencer notre correspondance et j'avoue qu'elle m'a gâtée.

La dernière surprise date du mois de juillet, comme tous les jours, corvée courrier, je dis corvée car tout le monde le sait la plupart du temps, ce sont les factures qui nous accueillent à l'ouverture de la boite aux lettres... Et là je râle, je grommelle et cela me vaut un "qu'est ce que tu as encore", mais en ce beau jour de juillet, une enveloppe brune a pris place, une enveloppe de surprise et de joie, c'était Ariane qui m'envoyait la revue HS coudre c'est facile je vous dis pas ma joie en plus il y a le super pantalon jupon, je trouve cela super sympa de sa part.... Elle m'avait déjà gâté comme cela en début d'année avec deux courriers surprises...

 

GEDC2396

 

Mais la cerise sur le gâteau fut en ce beau mois de mai avec là pour la gourmande que je suis une sacrée surprise.. Tout avait commencé avec un mail où elle me demandait mon adresse et un autre où elle s'excusait de s'être trompée de destinataire, cela m'étant déjà arrivée, je n'y prête gare... errare humanum est dixit nos amis latins.

GEDC2142

Mais qu'elle ne fut pas mon étonnement quand elle me dit de surveiller ma bal, qu'elle ne pouvait plus cacher la surprise... un cadeau allait me parvenir pour ce premier mai... n'ayant pas de bal normalisée, c'est notre côté rebelle, je questionnais la factrice, rien, puis ma factrice titulaire, rien mais elle regarderait  Toc toc toc, tiens la factrice, une heure plus tard, avec un paquet, ah elle devait l'avoir trouvé dans le capharnaüm des colis... et bien non mon petit paquet avait été livré deux maisons plus loin, le gars s'imaginait sans savoir que cette maison était le 1 et bien non le 1 c'est notre vielle barraque qui date de 1905 ah la la. Merci à ma factrice d'avoir bien voulu me l'apporter car quand je vous montrerai la photo du cadeau et que je vous dirais que les personnes habitant l'autre maison étaient sur le point de déménager vous vous direz que nous avons évité la catastrophe

 

Comme quoi Internet pour ceux qui trouvent ce système plein de mauvaises intentions, fait se rencontrer des personnes qui n'auraient jamais pu se rencontrer, vous vous imaginez, Marseille qui rencontre la Haute-Saône impossible !

Merci Ariane, merci beaucoup

Je vous retrouve bientôt mes amies françaises, je dis mes amies françaises, car en ces mois d'été les visites du blog venaient que des States à mon grand étonnement.

Merci à vous qui passez par mes pages, profitez encore des derniers jours de vacances, reposez-vous bien, bisous bisous